Sébastien Marcil, pour une piste cyclable inter-régionale! enfin !

 Une voix pour le développement d'un réseau cyclable dans notre région.

 

 

DSC 0230
C'est malheureusement factuel : notre région est un véritable désert cyclable. Un simple coup d'œil aux cartes des réseaux cyclables du Québec permet de constater que nous sommes un véritable «trou noir» dans le transport actif. Plus encore, l'absence de pistes balisées/aménagées chez nous met directement à risque la sécurité des cyclistes (comme celle des automobilistes), chaque jour. Pour tout vous dire, en tant que papa, j'ai beau avoir parcouru à vélo les Îles-de-la-Madeleine et tout le sud de l'Islande, je n'ose toute simplement pas m'aventurer sur nos routes avec mes trois enfants. C'est trop dangereux et risqué. Comme beaucoup de familles de la région, je suis malheureusement contraint de me diriger vers des réseaux «matures». ☹️

 

Les retombées économiques ne sont pourtant plus à démontrer pour les réseaux régionaux existants au Québec, qui foisonnent de familles, d'amateurs ou de passionnés de vélo et de cyclotouristes chaque année. 📈Pour la seule Véloroute des Bleuets, au Lac Saint-Jean, on parle de près de 15 M$ de retombées annuelles. Plusieurs commerces et entreprises de la région dépendent aujourd'hui directement de ces retombées. Ce ne serait pas différent chez nous avec un réseau cyclable accessible et réputé.

 

 

Il est plus que temps d'avoir une voix forte en faveur du développement d'un réseau cyclable digne de ce nom dans notre région. Ça commence par donner l'exemple dans notre propre cour en adoptant un plan de développement des pistes cyclables, où le réaménagement de nos routes devra tenir compte de la planification future.

 

 

Mais le travail est imposant et ne sera pas suffisant à l'échelle locale. Il faut agir sur tous les fronts en décloisonnant notre municipalité pour la relier aux autres municipalités. Tout autant, il faut impérativement porter la voix d'un projet structurant de «Véloroute Montcalm» pour toute notre région, au sein de la MRC. Tout le monde gagne à développer un projet d'infrastructures qui favorise le transport actif, appuie le développement économique et surtout, renforce nos liens régionaux.

 

 

Il faut donc agir sur deux niveaux :
✅ Municipal : Adopter un plan de développement du réseau cyclable à Saint-Roch-de-l'Achigan 📋💡
✅ Régional : Proposer la création et le développement d'une «Véloroute Montcalm» au sein de notre MRC et discuter avec nos voisins municipaux de la création de liens cyclables interconnectés 🔁

 

Le 7 novembre, c'est possible de choisir une voix forte en faveur du transport actif pour notre région et Saint-Roch-de-l'Achigan ✅🚴