politique 3033206
Les député(e)s du Parti Québécois dans Lanaudière, Véronique Hivon (Joliette), Nicolas Marceau (Rousseau), Mathieu Traversy (Terrebonne) et André Villeneuve (Berthier), font écho à la première intervention à l’Assemblée nationale du nouveau chef de l’opposition officielle, Jean-François Lisée. Celui-ci, d’entrée de jeu, a dénoncé les dommages causés par le gouvernement libéral dans les régions du Québec.

Les politiques d’austérité et la vision à courte vue de ce gouvernement ont conduit à la disparition de nombreux outils de développement et de soutien, dont les centres locaux de développement (CLD) qui offraient un support névralgique aux entrepreneurs existants et en devenir. «Globalement, c’est 1/3 du budget destiné à soutenir le développement économique régional qui a été charcuté. On se prive de l’expertise de 3000 mentors bénévoles qui auparavant proposaient leurs précieux conseils à la nouvelle génération d’entrepreneurs. Des entrepreneurs qui créent de l’emploi, innovent et stimulent le développement économique de nos régions », se sont indignés les député(e)s.

Le Parti Québécois croit fermement qu’un Québec fort passe par la vitalité de ses régions. Il a toujours fait et fait encore aujourd’hui une priorité de les défendre et de travailler pour assurer leur plein épanouissement. « Pendant que Philippe Couillard abandonne une grande partie de la population québécoise, mes collègues de Lanaudière et moi-même continuerons de tendre la main aux entrepreneurs et aux décideurs de notre région », a conclu Nicolas Marceau, député de Rousseau et président du caucus des député(e)s du Parti Québécois de Lanaudière.