PATRICK MASSÉ PRÉSENTE DES ENJEUX PRIORITAIRES

Le candidat à la préfecture de la MRC de Montcalm, M. Patrick Massé, a présenté cette semaine des enjeux qu’il souhaite prioriser si les électeurs lui font confiance au scrutin du 7 novembre prochain.

patrick
Élu unanimement par ses collègues, mairesses et maires du conseil de la MRC de Montcalm, à titre de préfet par intérim en novembre 2020, M. Massé a pu développer une vision d’enjeux prioritaires. Il souligne que c’est en concertation avec les mairesses et les maires que cet important exercice a été réalisé :

  • · la protection des terres agricoles;
  • · le développement harmonieux du territoire;
  • · la préservation et la mise en valeur de l’environnement;
  • · le soutien et le partenariat avec les organismes du territoire;
  • · la réalisation du plan d’action de la politique Municipalité amie des aînés (MADA);
  • · la réussite éducative comme élément essentiel du développement de nos collectivités;
  • · le transport en commun en soutien au développement économique et à l’accès aux études postsecondaires;
  • · la réalisation du plan d’action de la politique MADA;
  • · le déploiement de la politique de développement social intégré (une première dans Lanaudière);
  • · la réalisation du plan d’action du nouveau plan de gestion des matières résiduelles (récemment adopté);
  • · le suivi du plan de développement loisirs et sport Lanaudière afin de réaliser des accès récréotouristiques pour la population de la MRC;
  • · la mise en place d’une stratégie visant à mieux faire connaître l’important rôle d’une MRC dans le quotidien des citoyennes et des citoyens.

«Afin d’assurer la réussite de ce plan, je compte non seulement sur ma riche expérience à titre de conseiller municipal et de maire de Saint-Lin-Laurentides, mais aussi sur mon approche collaborative à la table des maires de la MRC de Montcalm. J’ai l’expérience, la maîtrise des dossiers et les appuis nécessaires pour faire rayonner notre MRC et nous assurer que celles et ceux qui l’habitent profitent d’une belle qualité de vie», a conclu M. Massé.