La source d'information dans Montcalm


      Espaces partenaires
partenaire MRC
partenaire desjardins
partenaire marceau
partenaire Luc

Suivez-nous !

Bilan de la session parlementaire Véronique Hivon fière des actions des derniers mois

vh officielleLa session parlementaire terminée à Québec et l’année 2017 tirant à sa fin, l’heure est au bilan, pour la députée de Joliette, Véronique Hivon, qui se dit très fière des gains obtenus par sa formation politique au cours des derniers mois, autant sur la scène joliettaine que nationale. « Nous avons été une opposition constructive, efficace et les batailles que nous avons menées ont permis de faire des gains concrets pour les Québécoises et les Québécois en éducation, en santé et pour les régions, qu’on pense notamment à l’ajout de 22 ambulances, l’octroi de 100$ par enfant pour le matériel scolaire, la nomination du président de l’Autorité des marchés publics au 2/3 de l’Assemblée nationale, sans compter tous les gestes que nous avons posés pour améliorer concrètement la vie des gens », souligne d’emblée la députée.

« En circonscription, depuis l'été, nous avons aidé plus de 200 citoyens, qui sont venus nous voir au bureau pour diverses raisons, beaucoup parce qu’ils subissent le contrecoup des politiques d’austérité du gouvernement libéral. Avec ma petite équipe, nous travaillons sans relâche pour accompagner et servir les gens de Joliette! », a poursuivi Véronique Hivon.

Parmi les faits saillants de son année, la députée de Joliette évoque la victoire obtenue dans le dossier de la buanderie Lavérendière, au terme d’une âpre bataille, menée de concert avec les travailleurs et les travailleuses. « Grâce à la forte mobilisation, le ministre Barrette a fini par entendre raison et à mettre fin à sa valse-hésitation en confirmant le maintien de la buanderie dans le giron public. Ce sont 50 emplois qui ont été sauvegardés, l’incertitude pour les familles s’est dissipée et c’est une victoire pour toute la région, qui pourra continuer à avoir accès à des services de buanderie de haute qualité », note-t-elle.

Elle cite également le travail effectué pour venir en aide à l’organisme Hébergement d’Urgence Lanaudière, dont la précarité de la situation financière a mis en péril la survie de certains services. « C’est l’un des grands effets délétères de l’austérité : on appauvrit les gens, les besoins augmentent, et les organismes, qui faisaient déjà des miracles avec peu, doivent absorber une hausse de la demande. Vient un moment où ils ne peuvent juste plus y arriver, ils sont au bout de leurs ressources », explique Véronique Hivon, qui continue à plaider pour une meilleure reconnaissance des organismes communautaires et un financement à la hauteur de l’importance de leur rôle.

Dossiers nationaux
Sur la scène nationale, Véronique Hivon a continué à travailler très fort en matière d'accessibilité à la justice, en déplorant les effets de l’arrêt Jordan et en maintenant la pression sur la ministre Vallée pour qu’elle agisse dans ce dossier. Elle a également poursuivi son combat pour une meilleure indemnisation des victimes d’actes criminels et un système plus humain.

Dans le dossier de la famille, nouvelle responsabilité que lui a confiée en septembre le chef du Parti Québécois, Jean-François Lisée, la députée de Joliette s’est mise rapidement au travail. Elle a multiplié les rencontres avec les organismes qui oeuvrent dans le domaine de la petite enfance, et a talonné le ministre Luc Fortin lors de l’étude du projet de loi 143 sur les services de garde à l’enfance, pour assurer une qualité uniforme et l’égalité des chances pour l'ensemble des enfants du Québec, ce qui fut rejeté malheureusement par le ministre.

Celle qui célébrait le 8 décembre dernier le 9e anniversaire de son élection dans Joliette a en outre souligné le travail et les gains obtenus par ses collègues du Parti Québécois à l’Assemblée nationale. « Notre porte-parole en matière d’éducation, Alexandre Cloutier, a mis en lumière la hausse fulgurante des frais liés à l’achat du matériel scolaire au cours des dernières années et la facture salée imposée aux parents pour la surveillance des élèves le midi. À force de questionner le gouvernement à ce sujet, les libéraux ont fini par bouger, octroyant 100 $ par enfant. Dans le dossier des ambulances, c’est en grande partie la charge de Diane Lamarre et d’Agnès Maltais qui a fait agir le gouvernement. Résultat : 22 ambulances de plus! Diane Lamarre a également brillamment levé le voile sur le subterfuge de Gaétan Barrette qui prétendait que les supercliniques avaient amélioré l’accès aux soins, alors qu’il n’en est rien », a-t-elle rappelé.

C’est donc forte et fière de ce bilan bien étoffé que Véronique Hivon se tourne vers 2018, qu’elle entrevoit avec beaucoup de confiance et d’enthousiasme : « Notre équipe a fait des gains concrets pour les Québécois. Nous avons démontré ce dont nous sommes capables et qu’on est là, pour les gens, dans la défense de leurs intérêts concrets. Nous poursuivrons sur cette voie en 2018, plus résolus que jamais à être collés aux besoins et aspirations des citoyens », de conclure Véronique Hivon, avant de souhaiter un très joyeux temps des fêtes à toute la population joliettaine.

Imprimer Courriel

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm